Projections 2022

Les soirées projection en 2022

Les soirées projection se déroulent à l’Espace culturel Folard au 760 rue de Folard à Morières-lès-Avignon 84310, à 20 h.
Depuis Avignon, carrefour de Réalpanier prendre la D28 direction Saint Saturnin les Avignon, au deuxième rond-point (supermarché Leclerc), prendre à droite la rue de Folard, à 350m, se garer sur le parking. L’accès piéton à l’Espace Folard se fait par le portillon situé au niveau du passage piéton protégé. Voir le plan GPS : N 43° 57′ 03″ / E 4° 54′ 10″ ou N 43.95084 / E 4.90271
Adhérents A.D.M. : 1,5 euros / Non Adhérents : 3 euros

Calendrier des projections

Vendredi 7 JanvierMercredi 2 FévrierMercredi 2 MarsMercredi 6 Avril
Mercredi 4 MaiMercredi 1er JuinMercredi 6 JuilletAoût pas de projection
Mercredi 7 SeptembreMercredi 5 OctobreMercredi 2 NovembreMercredi 7 Décembre
Vous pouvez vous inscrire ICI sur la liste « Projections « 

                    

Prochaine projection

Plaisirs et découvertes au Cap Vert
par Marylise Loiget

A la fin de ce voyage, Marielle qui avait 84 ans, m’a annoncé que c’était le dernier pour elle. Cela fut un choc. C’est donc avec encore plus d’émotion que nous vous emmenons au Cap Vert, à la découverte de ses paysages grandioses, magnifiques et inoubliables, que nous parcourons le plus souvent à pied, de sa population bienveillante et accueillante et de certaines coutumes encore vivantes. Comme d’habitude, bien sûr, nous participerons à des événements collectifs.

 

Par Julien Trambouze et Niko Rodamel

Ha Giang Loop : une immersion photographique et sonore sur les routes du nord Vietnam

Février 2019. Un road-trip de 3 potes en moto dans l’extrême nord du Vietnam. Pas vraiment de préparation au-delà d’une nuit d’hôtel à Hanoï et d’un contact chez un loueur de motos. Sept heures de bus pour arriver au point de départ de ce qu’on appelle la boucle de Ha Giang. A partir de là, sur nos scooters 125, nous nous laissons porter sur des routes pittoresques au coeur de paysages étonnants, au gré de villages dont nous ne connaissons rien.

La province d’Ha Giang abriteun Géoparc UNESCO à la frontière chinoise, une des toutes dernières régions du pays qui ne soit pas encore touchée par le tourisme de masse et la pollution. Un territoire où le temps semble s’être arrêté.

Les spectateurs sont plongés dans l’ambiance comme nous l’avons été nous-mêmes sur place…

et par Marie-France Zumaquero :  Découverte du nord Vietnam

Notre périple nous conduira de Hanoï à Lung Cu (frontière chinoise).

De Hanoï, nous remonterons vers le nord en passant par le lac BA BE, le plus grand lac naturel du Vietnam entouré de ses falaises calcaires.

Le village de Phuc Sen où le métier de forgeron s’y transmet depuis des centaines d’années.

Les chutes de Ban Gioc d’une largeur de 300 m, Bao Lac et son marché où se retrouvent les minorités ethniques de la région et l’incroyable col de Ma Pi Leng. 

Projection du mercredi 6 Avril
par Claudette Thomas

Éthiopie : Le pays des hautes terres

Hauts plateaux isolés par les chaines de montagnes, sanctuaires construits dans le roc, marchés grouillant de vie, cérémonies religieuses, chutes vrombissantes du Nil…

Le nord éthiopien nous entraine dans un décor gigantesque d’une infinie beauté, humanisé par le travail et la foi inébranlable d’un peuple remarquable.

Peuples nomades

Les Kirghizes ont posé la yourte au cœur d’immenses étendues, les Tibétains ont dressé la lourde toile pour affronter les rigueurs du climat, les Rabaris ont fait naitre en peu de temps un abri dérisoire pour se protéger des ardeurs du soleil….

En famille ils traversent les déserts, les montagnes, les steppes accompagnés de leurs bêtes à la recherche de pâturages et de points d’eau.

Harmonie avec la nature, vie au rythme des animaux, simplicité des besoins, les nomades ou semi-nomades perpétuent un mode de vie ancestral sur des terres souvent ingrates.


Projection du mercredi 2 Mars

La Birmanie, une trop brève sortie de l’isolement
par Maurice Desagher

       A la découverte d’un pays attachant, une mosaïque de peuples à l’histoire mouvementée où le bouddhisme joue un rôle capital et ambigüe. A partir d’un voyage effectué en 2016.

Mercredi 2 Février

Nord Vietnam : Réveillon chez les Dao et les Hmong
par Marc Vuillermoz

Littéralement, son nom veut dire  la fête du Printemps : le « Têt Nguyên Dàn » ou fête du Têt annonce le 1er jour de la nouvelle année. Il est d’une importance cruciale pour tous les Vietnamiens…

Selon la tradition, c’est le seul jour où les âmes des morts reviennent sur terre. Les vivants doivent impérativement être présents pour les recevoir devant l’autel des Ancêtres. Tout ce qui se dit et se fait le jour du Têt influence le reste de l’année. La première personne qui franchit le seuil de la maison doit être une personne vertueuse et fortunée, pour apporter prospérité et bonheur sur la famille pendant les 365 jours suivants. Chez les nombreuses Ethnies habitant dans le Nord, prières, cérémonies et danses se font entendre pour plusieurs jours dans les montagnes… !

Immersion dans la province du Ha Giang, d’Hoang Su Phi au marché traditionnel de Bac Ha. Par les sentiers, visites chez les Dao rouges, Dao noirs et Hmong fleuris. Avec une escale en sampan à travers les 2 baies d’Halong…

Vendredi 7 Janvier : par Marie-Andrée et Jacques Sendral
L’Inde insolite des minorités
et Les secrets de la jungle de Bornéo

C’est en Orissa et au Chattisgardh que nous allons à la rencontre des nombreuses minorités qui habitent ces deux provinces de l’Inde.
Ces communautés tribales, qui ont su préserver leur culture comptent parmi les plus
anciennes de ce pays.
Nous les rencontrerons dans leurs villages ou sur les pittoresques et très colorés marchés hebdomadaires.
Dans le Bastar, au sud du Chattisgardh, nous participerons à plusieurs festivals où les
chamans atteignent la transe pour accéder au monde des esprits afin d’aider leur communauté. 

Au milieu de l’immense forêt primaire de Bornéo, des pics karstiques percent la jungle et les nuages, présentant un paysage tourmenté au sous-sol creusé de nombreuses cavités où se réfugient les salanganes pour pondre.
Ce sont leurs nids que les Chinois consomment, leur prêtant de multiples propriétés médicinales.
Ce mets d’exception est aujourd’hui vendu à des prix exorbitants.
Nous avons tenté de voir la récolte de ces nids que les Dayaks, propriétaires de ces
grottes cachées, gardent secrètement.